Actualités

Métro, boulot, dodo, le rêve! (ép.2)

14 juin 2019

Fête des pères

A tous ceux qui prennent le temps, qui partagent, qui participent, et oui parce qu’ils sont nombreux !

Le jour où je me suis senti prêt à assumer le rôle de père, c’est le jour où je me suis dit que je ferai différemment de mon propre père. Il était indispensable pour moi d’être présent dans l’éducation des enfants, oui mais pas comme les générations précédentes. Je voulais allier ma vie professionnelle et mon rôle de père.

On connaît leurs erreurs et on ne veut pas les reproduire. Nos pères étaient différents parce que leurs pères l’étaient avant eux. Alors je me suis retrouvé en plein supermarché avec un cosy dans le chariot pendant que la Femme se reposait exténuée par un rythme effréné post natal. Tant d’années pendant lesquelles l’homme travaille pour subvenir aux besoins de sa famille sont difficiles à éradiquer. Difficile de réduire le rythme professionnel, mon employeur n’était pas tout à fait réceptif à ma démarche en quête d’un équilibre vie pro vie privée, mais j’assume.

Coucher à un horaire convenable, après avoir bouclé des dossiers urgent pour la veille et répondu à quelques mails, nuit entrecoupée de réveils nocturnes, de doudous fugueurs et d’enfants qui, au beau milieu de la nuit se réveillent en décrétant qu’ils ne veulent plus dormir seuls dans leur lit ! Horaires décalés, la Femme est en déplacement professionnel pour 3 jours. Mon instinct n’est pas aussi affûté que le sien, elle a un sommeil de ninja, toujours aux aguets, mais je réagis toujours en cas de réveil nocturne. Je finis par me rendormir quand mon alarme m’éjecte des bras de Morphée. 6h, je me prépare en vitesse, 6h30 je tire ces têtes d’anges du sommeil, habillage, passage éclair dans la salle-de-bains, petit-déj express, brossage de dents et garderie à 7h30.

Je reprends mes esprits pendant le trajet. Mise en route des équipes à 8h avec le brief de la journée. Gestion des imprévus de la veille, coups de fils clients ou fournisseurs, café, réunions, organisation des plannings, café, entretiens de recrutement, café, coups de fils personnels, débrief de fin de journée. 18h direction l’école. Rush du soir avec au programme bains, dîner, rituels du coucher. Je manque de m’endormir en chantant la berceuse dans le noir, mais objectifs remplis. 3 jours qui viennent de se passer sans encombre, à quand le prochain déplacement ?

Laura Charbonnel,
HR consulting & Talent management

<< Actualités