Actualités

J’ai été recrutée et bien plus encore!

5 novembre 2018

Bonjour Pascale! Cette semaine tu es mise à l’honneur par Axeme. Peux-tu nous raconter votre rencontre?Pour nos lecteurs je précise que tu étais infirmière dans la fonction publique hospitalière.

Deux ans avant d’être en contact avec Axeme j’avais commencé mes recherches aPascale Vfin d’évoluer dans mon métier et pourquoi pas en changer, avec une cohérence tout de même en terme de domaine d’activité. Rien ne fonctionnait donc j’avais arrêté mes recherches actives. Entre temps je me suis créé un compte LinkedIn et c’est sur ce réseau que tout a commencé.

J’ai au départ été contactée par mail par Mme Collas, consultante d’Axeme. Intriguée, je lui ai téléphoné et très rapidement elle m’a proposé un rendez-vous téléphonique qui a duré plus d’une heure, avec Christine Horvais cette fois-ci. Puis, nouveau rendez-vous, nouvelle interface. Séance par webcam interposée qui m’a permis d’en savoir davantage sur le poste qui m’était proposé, sur mes motivations et sur le projet de l’entreprise.
Axeme m’a ensuite mise en contact avec la manager France de la société pour laquelle je travaille aujourd’hui depuis mai 2016.

Belle expérience qui nous apprend qu’il faut toujours envisager de nouvelles directions avant de baisser les bras! Ton expérience avec Axeme a donc pris fin au moment où tu es rentrée en contact avec celle qui est aujourd’hui ta manager?

Et bien non! Comme il fallait avoir un bon niveau d’anglais pour ce job et que la suite du recrutement allait se passer en anglais, Axeme m’a mise en contact avec un coach d’anglais. Bien sûr la prise en charge financière m’incombait mais je crois qu’à certains moments il faut savoir mettre toutes les chances de son côté. J’ai suivi une dizaine de cours au total avec cette consultante.

Bien qu’Axeme avait achevé sa mission de recrutement avec moi puisque j’étais dans le processus de recrutement interne de son client, Christine Horvais continuait de me contacter régulièrement pour savoir comment se déroulait la suite des évènements. Il y avait un vrai suivi humain. Je ne me suis jamais sentie seule.

Finalement on peut dire que cette rencontre était un super match! Tu quittes un milieu où l’humain est le cœur du métier et tu mets cette valeur en exergue chez Axeme. L’humain comme fil rouge, ça paraît plutôt sécurisant, non?

Tout à fait. Je peux même préciser que même après avoir commencer ce nouveau job, Christine Horvais continuait de prendre des nouvelles. J’ai bénéficié d’un vrai suivi les premiers mois. Aujourd’hui encore je suis amenée à la rencontrer dans des contextes professionnels et ce lien est maintenu. Il lui est même arrivé de me demander de témoigner auprès de profils similaires au mien, c’est-à-dire de soignants qui voudraient rejoindre l’industrie.

Un petit mot de fin?

Une fin pour cet article mais en ce qui concerne Axeme je dirais que l’accompagnement ne s’est jamais arrêté. Il m’a permis de ne pas douter de cette transition professionnelle. Grâce à la valeur humaine portée par Axeme je suis entrée dans une relation de confiance dès la première prise de contact. L’industrie est pleine d’a priori et grâce à Axeme j’ai compris que l’idée que j’avais, plutôt hostile, de ce milieu, de mon point de vue de soignante, était fausse et que l’humain y était tout aussi important que dans le monde du soin.

Je finirai avec une comparaison. De cet accompagnement global, Christine Horvais m’apparaît comme une parfaite « Mary Poppins »! Elle sait sortir les éléments adéquats de son sac au moment opportun!

Merci Pascale de t’être prêtée au jeu de cette interview et pour cette belle comparaison pleine de magie et de mystère!

Laura Charbonnel pour Axeme.

<< Actualités